Le Conseil Presbytéral

Président Vice-Président Pasteur Trésorier
Poste vacant
Sadrack MBEI Eric MIGNOT Sook-Hee YOUN François VEYRAC
 

Le CP a été ouvert par la méditation sur les Livres de l’Ecclésiaste 10: 11 à 20 et Job 38. Elle a été suivie par le texte du livre « Le Conseil Presbytéral » Pages 78 -79, intitulé : “Discerner les Ministères dans une église locale”. N’oublions donc pas que, les fleurs des champs ou des bois ne changent pas de place pour avoir des rayons du soleil. Cependant, DIEU prend soin de les faire croître là où elles sont. De même L’Homme, doit rester là où DIEU l’a mis, faire éclore ses dons, afin de porter et partager les fruits qu’Il lui donne. Le discernement pour les conseillers serait aussi de faire les dons et les potentialités qui sommeillent en chaque membre de la communauté.

Notre CP étant ouvert et attentif à la volonté des membres de l’EPUVO, il a accueilli avec joie et grand intérêt la demande de Tina de venir nous faire une proposition sur l’organisation du ménage. Sans omettre que, sur le même sujet Évelyne avait adressé aussi au CP une proposition. Le CP l’a écouté et échangé avec elle sur la proposition de faire participer chaque famille connue à cette activité. Si toutes les familles s’y engageaient, chacune d’entre elle ne consacrerait qu’un seul samedi par an. Le CP a validé la proposition. Il l’a remercié de son initiative et lui a demandé de se rapprocher d’Évelyne pour qu’elles mettent en place cette proposition, afin que celle ci devienne concrètement une activité dynamique et engageante.

La pasteure, comme à chaque CP, informe les membres sur les activités du KT, Éveil à la foi, École Biblique, a annoncé l’engagement de Faniry, Sandra et Tojo. Ce sont eux qui vont annimer l’Ecole biblique. Cathy, ne se retire pas , puisqu’elle s’est proposée de faire l’interface entre le CP et toutes ces activités citées ci-dessus, et assurer le relais d’information avec ce groupe. Elle épaulera également si besoin est, l’École Biblique.

Sur proposition de la pasteure, des outils pédagogiques et didactiques seront mis en place et à disposition des enfants de l’âge de l’École Biblique pendant le culte. Ceci pourrait permettre aux parents de mieux suivre le culte.

Puis, il est convenu avec le Groupe De Jeunes que, une fois sur deux, la pasteure les assistera dans leur questionnement et volonté de développer leur foi par une bonne connaissance de la Bible. À ce jour, les dates ne sont pas encore arrêtées. Le Groupe des Jeunes innove en décidant de se rencontrer deux fois par mois, Samedi et Dimanche. Une rencontre par mois comme par le passé, ne leur permet de tout faire et d’approfondir ce qu’ils ont décidé de faire. Il va participer à la Soirée de Louanges commune avec les jeunes de Boissy-Saint-Léger, Le Marais, Noisy-Le-Sec et Saint Germain En Laye à une date non encore définie. En outre, il assurera le culte le 14 février 2016. Aussi, s’engage t-il à prendre part au ménage et l’entretien de l’espace vert.

Ensuite le CP a étudié et validé le texte sur les travaux de rénovation et de visibilité destiné à être présenter dimanche 20 septembre 2015 aux membres de l’EPUVO, au cours du culte de la rentrée. Afin que cette rénovation entre dans sa face active, un document de promesse de don a été conçu.

Sur l’actualité sociale, et notamment concernant l’aide aux migrants et réfugiés, le CP a voulu anticiper pour mettre en place un dispositif d’aide qui ne devrait pas être différent de celui qui existe sur notre capacité et nos possibilités de les venir en aide.

En ce qui concerne la demande de l’ACAT d’une mise à disposition de nos locaux pour la conférence  sur le livre : « J’ai Été Obligé de Fuir » le 11 décembre 2015, une activité ayant déjà été prévue ce jour là, unanimement, le CP propose à l’ACAT de différer cette date, soit en l’avançant ou la reculant d’une semaine.

Par le biais de notre site, un étudiant anglais demande un accueil soit en échange des cours d’anglais, soit en bénéficiant de la mise à disposition d’une chambre par un membre de l’EPUVO. Il intégrera le Groupe des Jeunes et  donc notre église locale.

Le CP se félicite de la décision prise il y a presque sept ans maintenant, d’assurer un culte tous les dimanches tout au long de l’été. Cette possibilité a permis d’offrir un moment de partage de l’écoute de la Parole à celles et ceux qui cherchent un tel lieu en été pendant leurs vacances dans notre secteur, et de faire un geste de reconnaissance de la grâce offerte par DIEU à l’Église de Jésus-Christ.

Enfin, le point des finances a été évoqué. Il y a une amélioration par rapport à la même période de l’année dernière. Cependant il faut que cet effort soit soutenu jusqu’à la fin de l’année, afin que notre cible soit atteinte.

La pasteure a rappelé qu’en 2016, le renouvellement du CP se fera entièrement.

Sadrack MBEI

Lorsque nous étudions la Bible, nous rencontrons trois types de présents que nous devons apporter à DIEU ou à l’Église de Jésus Christ :

-   L’Aumône pour venir en aide aux plus démunis

-   L’Offrande volontaire  que donnons tous les dimanches au cours d’un culte ou d’une cérémonie.

-   La Dîme, préconisée dans la Bible, était transformée en un impôt que les paysans devaient payer à l’Église. Mais la dîme dans la Bible, c’est 10% des revenus à donner à DIEU.

L’Église ne vit que de ces trois formes de dons. Mais des trois, seule la dîme, qui devait être une contribution proportionnelle aux revenus de chaque membre de l’Église, reste un commandement de l’Ancien Testament que certaines églises mettent encore aujourd’hui en pratique, en font une exigence de la foi et de sa manifestation visible. L’histoire nous permet de comprendre que du temps de Calvin à ce jour, les choses ont évolué ou changé. Mais Paul, dans le Nouveau Testament fait plutôt appel au discernement et l’intime conviction de chaque appelé de DIEU.

I – La dîme

Le dîme en latin veut dire dixième. Le principe biblique est posé dans le livre de Lévitique 27 : 30 « Toute dîme de la terre, soit des récoltes de la terre, soit du fruit des arbres, appartient à l'Éternel ; c'est une chose consacrée à l'Éternel. »Ce principe, n’est pas laissé au bon vouloir de chacun, mais est une obligation morale ou spirituelle. De ce point de vue, la dîme n’est pas un don, mais peut être perçue comme un impôt. Le livre du Deutéronome va plus loin. Il en donne la destination : le Lévite, l’immigré, la veuve et l’orphelin  (Dt. 26 :12). Pour les Lévites, il faut comprendre qu’il faut assurer le service du culte et de leur vie puisque ce sont eux qui  en ont la charge parmi les douze tribus d’Israël. Quant à Calvin, il considère que le commandement de l’A.T. guide les membres de l’Église dans leur vie spirituelle, par la grâce et celle-ci se traduit en actes de dons des croyants du fait que nous sommes des enfants de DIEU.

Aujourd’hui, on considère que cette loi est obsolète ou caduque. On s’appuie aujourd’hui sur l’approche de discernement introduit par Paul. Celle-ci semble induire les croyants à donner moins.

II – Don Volontaire et joyeux

Pour Paul, le don ou l’offrande ici, devient et est un geste volontaire, mais responsable. En leur âme et conscience les croyants acceptent de donner librement pour que ceux qui ont en charge d’annoncer la Parole, assurent leur ministère et leur mission sereinement et que les lieux de culte et de vie des  pasteurs soient toujours accueillants et en état d’habiter. C’est pourquoi il est écrit dans Nombres 18:21 : «  Je donne comme possession aux fils de Lévi toute dîme en Israël, pour le service qu'ils font, le service de la tente d'assignation. ».

Pour nous aujourd’hui, les contraintes de sécurité, l’entretien des presbytères, des lieux de culte, le pourvoi des postes des pasteurs et les charges sociales qui en découlent, appellent à la participation de chaque église locale au renflouement de la caisse commune de l’Église Protestante Unie de France (EPUF). Elle est une exigence et une nécessité pour que l’Église continue à annoncer la Parole. L’offrande est pour cela, un acte de foi et de reconnaissance de la grâce offerte à tout confessant actif. 

 

III – L’Offrande

L’offrande a ainsi toute sa place dans la liturgie ou le déroulement d’un culte et même de toute cérémonie cultuelle. Elle est un témoignage de reconnaissance de la grâce offerte par DIEU. C’est elle qui est annoncée à l’ouverture du Culte, dite à la prière de repentance et toujours proclamée dans les sermons. En signe de cette foi et de sa manifestation, les chrétiens participants font acte d’offrande de leur argent et de leur foi après l’écoute de la Parole.

Même si l’offrande ou le don est volontaire, elle est une exigence de la foi, une équité de la vie en communauté par la participation de chaque membre à la vie de l’Église. Les projets de l’église ne peuvent se réaliser que si l’offrande est donnée. Si nous, nous avons besoin de vivre la foi en communauté ecclésiale, la communauté matérialisée par l’église, a besoin de notre participation par l’offrande, seule source de financement de nos projets et contribution à la caisse commune. Malachie 3:10 « Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. »

Préparons donc nos offrandes dès maintenant, pour la fête prochaine de l’automne. Sa réussite dépend de notre participation et des dons (offrandes) que nous y apporterons. Par ces dons, nous pourrons réaliser nos projets et assumer les engagements attendus de chaque église locale.

 

Sadrack Mbei

 

Carte des consistoires de l’Eglise Protestante Unie de France en région parisienne epuvoA l’occasion de la création de l’Eglise Protestante Unie de France, les différentes régions qui la composent ont été redéfinies. La région parisienne en particulier a vu l’arrivée dans le sud des églises de Troyes, Sancerre et Nevers et le départ des églises de l’Oise. Ainsi reconfigurée la région parisienne ne pouvait plus être structurée en quatre consistoires. C’est ainsi que le synode régional a créé huit consistoires.

Lire la suite...

Parler d’argent, en particulier au sein d’une communauté ecclésiale peut en effet être difficile. Il n’est pas toujours aisé de vous solliciter si régulièrement. Nous pourrions tous considérer que l’Église vivant de la grâce de Dieu, IL pourvoira à ses besoins et qu’il n’est point nécessaire de prendre temps et énergie pour « boucler » nos budgets (d’ailleurs, pourquoi établir des budgets ?). Mais parler d’argent peut également être facile surtout quand on le fait simplement, en transparence, sans dramatiser les propos.

Lire la suite...

En moins d’un mois, le CP s’est réuni deux fois. Le calendrier des rendez-vous importants de notre église locale l’exigeait.

D’abord la longue préparation de l’AG Ordinaire de 2015 s’imposait. Ensuite, sans toutefois mettre de côté les autres sujets tout aussi urgents, il fallait mener de front toutes les activités.

La liste des membres de l’EPUVO reste toujours perfectible, vu la confusion qui existe pour les nouveaux et même pour certains anciens, entre la Fiche Familiale qui renseigne sur sa composition et permet d’appréhender les besoins de la famille afin de les conseiller utilement dans leur parcours spirituel d’une part ; et d’autre part, la Fiche d’Adhésion qui est comme pour toute association, une démarche volontaire et consciente de vouloir faire partie de l’église locale.

Lire la suite...

L’Assemblée générale ordinaire du 15 mars 2015 vient de se terminer : il convient de remarquer que le nombre de participants est sensiblement identique à celui de l’an dernier.
Il est dommage que beaucoup de nos membres négligent ce moment important de la vie de nos églises locales alors que l’AG est l’occasion instituée pour que les membres de la communauté ecclésiale s’expriment, donnent des idées nouvelles, obtiennent des explications sur le fonctionnement de notre Église, en un mot, échangent sur les orientations proposées par le Conseil presbytéral en fonction des besoins ressentis ou perçus par ses membres.

Lire la suite...

L’Assemblée Générale de l’association cultuelle de l’Eglise Protestante Unie de France de la Vallée de l’Orge se tiendra le : Dimanche 15 mars 2015 à 10H30 à l’issue du culte,

Au Centre la Balise 13, rue Frédéric JoliotCurie91700 Sainte Geneviève de Bois. 

Lire la suite...

Cet écho regroupe ceux de novembre, décembre 2014 et celui de janvier 2015.

Pour comprendre la signature de la convention entre le CP EPUVO (association cultuelle) et l’ACCPLB (association culturelle centre protestant La Balise, il faut un petit rappel.

Comme dans la majorité des Églises Protestantes Unies, pour faire simple, les régions concèdent la gestion de leurs bâtiments aux CP. Et les CP, suivant les églises locales et leur histoire, concèdent à leur tour la gestion des bâtiments qu’il a en charge, à l’association culturelle, si elle existe.

Lire la suite...

Eglise protestante Unie de France logo     Fédération Protestante de France     les parcours alpha     defap service protestant de mission     fédération entraide protestante

Notre communauté, communion luthérienne et réformée est présente dans le sud de l'Essonne. Les paroissiens de l’Eglise Protestante Unie viennent de Sainte-Geneviève-des-Bois, Morsang-sur-Orge, Epinay-sur-Orge, Saint-Michel-sur-Orge, Brétigny-sur-Orge, Fleury-Mérogis, Eglise Protestante Savigny-sur-Orge, Juvisy-sur-Orge, Viry-Châtillon, Athis-Mons, Draveil, Vigneux-sur-Seine, Ris-Orangis, Morangis, Eglise Protestante Arpajon, Egly, Montlhéry, Ballainvilliers, Linas, La-Ville-du-Bois, Marcoussis, Marolles-en-Hurepoix, Eglise Protestante Evry, Corbeil-Essonnes, Grigny, Courcouronnes, Bondoufle, Lisses, Mennecy, Ballancourt-sur-Essonne, Eglise Protestante Massy, Palaiseau, Longjumeau, Orsay, Les Ulis, Gif-sur-Yvette, Savigny-le-Temple, Combs-La-Ville, Quincy-sous-Sénart, Melun etc ...